La ventilation mécanique (VM) peut sauver des vies, mais peut aussi être nocive:

  • La VM et la sédation peuvent provoquer une atrophie rapide et profonde du diaphragme qui n’est plus sollicité (dysfonctionnement du diaphragme associé au ventilateur, DDAV*).
  • La ventilation en pression positive endommage souvent les poumons (lésion pulmonaire induite par le ventilateur; LPIV) et peut causer une pneumonie associée au ventilateur (PAV
  • La VM nécessite une intubation et selon le type de blessure ou de maladie, une trachéotomie peut être nécessaire lorsque la ventilation mécanique doit être prolongée
  • Les patients ventilés courent un risque élevé de contracter des infections nosocomiales(contractées à l’hôpital) bactériennes ou fongiques

* Levine S, Nguyen T, et al. “Rapid Disuse Atrophy of Diaphragm Fibers in Mechanically Ventilated Humans” N Engl J Med 358: 1327-35, 2008.

Les DDAV, LPIV et PAV sont des facteurs clés contribuant à empêcher le sevrage de patients de la ventilation. Environ 31% des patients sous VM sont catégorisés comme «difficiles à sevrer» lorsqu’ils échouent au moins une fois aux tests de respiration spontanée ou doivent être intubés à nouveau dans les 48 heures suivant l’extubation.
Environ 35% des patients ventilés nécessitent une période de sevrage prolongée pour 96 heures et plus de 20% d’entre eux sont encore sous VM après 7 jours. Ce sont les patients les plus coûteux des hôpitaux. On estime qu’en 2020 le coût des patients sous VM prolongée aux Etats-Unis dépassera les $60 milliards**. Lorsqu’un patient nécessite une ventilation assistée, leur chance de décéder aux soins intensifs est multipliée par 7.
** Zilberberg, Prolonged acute mechanical ventilation and hospital bed utilization in 2020 in the United States: implications for budgets, plant and personnel planning. BMC Health Services Research, 2008, 8:242.

Le cathéter LIVE inséré par voie intraveineuse est destiné à activer le rythme du diaphragme. Chez les patients ayant échoué ou étant à risque d’échouer leur sevrage et de devenir dépendant de la ventilation, la thérapie de stimulation peut prévenir ou infléchir l’atrophie liée à l’inactivité musculaire du diaphragme et maintenir l’endurance du diaphragme, facilitant ainsi le sevrage des patients de la VM. De plus, le régulateur de diaphragme pourrait restaurer le système de ventilation à pression négative et ainsi potentiellement fournir un rythme respiratoire plus naturel et réduire les niveaux de ventilation à pression positive, atténuant ainsi leurs effets négatifs sur les poumons.
Les effets bénéfiques potentiels de la Thérapie de Stimulation du Diaphragme Lungpacer (TSD) pourraient accélérer la guérison du patient, réduire la durée d’hospitalisation en soins intensifs, améliorer la santé générale et réduire les frais médicaux.

Entrer en contact

Siège social

Lungpacer Medical Inc.
Suite 130, 601 W Cordova Street
Vancouver, B.C. V6B 1G1
Canada

USA

Lungpacer Medical USA Inc.
260 Sierra Drive, #116
Exton, PA 19341
USA


Emergency Use Indication:

The Lungpacer DPTS has been authorized for emergency use in healthcare settings for treatment of patients on invasive mechanical ventilation who are at high risk of weaning failure, including COVID-19 patients, during the COVID-19 pandemic.


Important Safety and Effectiveness Information:

There are no FDA approved, licensed, or cleared device treatments to assist in weaning patients off of ventilators. Based on bench testing and reported clinical experience, FDA has concluded that the Lungpacer DPTS may be effective at treating patients during COVID-19 by helping wean patients off ventilators in healthcare settings, thereby reducing their risks of prolonged mechanical ventilation and increasing the availability of ventilators during the COVID-19 pandemic.

Lungpacer DPTS treatment is for a maximum of 30 days. Device-related serious adverse events reported in clinical trials were single events of pneumothorax and mucus plug liberation.

The LIVE Catheter component of the Lungpacer system has not been evaluated for safety when used with cardiac pacemakers or defibrillators and should be removed prior to Magnetic Resonance (MR) imaging. Duration: The Lungpacer DPTS is available under an Emergency Use Authorization for the duration of the COVID-19 pandemic.

Emergency Use Instructions for Use, Fact Sheet for Healthcare Providers, and Fact Sheet for Patients are available at: http://lungpacer.com/emergency-use-authorization.

For more information visit https://www.fda.gov/medical-devices/emergency-situations-medical-devices/emergency-use-authorizations.



Emergency Use Authorization Information:

This Diaphragmatic Pacing Stimulator has not been FDA cleared or approved.

This Diaphragmatic Pacing Stimulator has been authorized by FDA under an Emergency Use Authorization (EUA).

This Diaphragmatic Pacing Stimulator is authorized only for the duration of the declaration that circumstances exist justifying the authorization of the emergency use of Diaphragmatic Pacing Stimulator Systems under section 564(b)(1) of the Act, 21 U.S.C. § 360bbb-3(b)(1), unless the authorization is terminated or revoked sooner.